Soutien naturopathique de la fertilité

Soutien naturopathique de la fertilité
Soutien naturopathique de la fertilité

On me demande fréquemment l’intérêt de la naturopathie dans le soutien de la fertilité.

J’ai donc décidé d’y dédier un article complet afin de vous exposer de quelle manière et sur quels troubles l’approche de cette médecine traditionnelle peut agir sur vos difficultés à concevoir un enfant.

En réalité, quand on parle de fertilité, les ressources naturopathiques sont multiples et l’approche holistique (l’individu dans son intégralité) revêt, en particulier, toute son importance.

Quand bien même vous ne connaîtriez pas de troubles spécifiques de la fertilité, il me tient à coeur que vous sachiez à quel point il est nécéssaire de vous préparer en amont malgré tout avant de chercher à concevoir un bébé.

Ceci afin de booster au maximum votre fertilité (et donc d’optimiser une conception plus rapide), de donner le meilleur à votre bébé (le meilleur ADN et le meilleur « berceau » utérin) et de vivre une belle grossesse et un bel accouchement.

Consultez cet article pour plus d’infos.

Et si nous commencions tout d’abord par nous intéresser au fonctionnement de la naturopathie?

C’est la base et pourtant, elle reste souvent abstraite pour la plupart d’entre nous!

Fonctionnement global de la naturopathie

Naturopathie et santé globale

La naturopathie est une approche globale de la santé reconnue par l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) comme « Médecine Traditionnelle et Complémentaire » à la médecine conventionnelle au même titre que la Médecine Traditionnelle Chinoise ou Ayurvédique (Indienne) par exemple.

Si son appellation est relativement moderne et occidentale, son origine s’avère en réalité très ancienne.

En effet, ses principes fondateurs remontent à l’époque grecque et se sont inspirés au fil du temps des différentes approches des médecines anciennes (sumérienne, chinoise, indienne, égyptienne et grecque antiques, arabe, celtique, etc…) réactualisées en fonction de l’état d’avancement de la science moderne.

A l’instar de la plupart des « médecines douces ou alternatives », l’approche naturopathique se base sur la globalité de la personne et l’équilibre indispensable de l’énergie vitale.

L’un des fondements premiers de la naturopathie repose sur la sollicitation des capacités d’auto-guérison naturelles de l’organisme, propres à chaque individu.

Son mode d’action a pour but de les activer, de les renforcer et de les stimuler par l’intermédiaire de la révision de l’hygiène de vie globale en première instance avec, en soutien, l’apport éventuel de différentes méthodes douces et non intrusives comme la nutrithérapie naturelle, la phytothérapie, l’aromathérapie (usage des huiles essentielles), l’homéopathie, les techniques de gestion du stress, des exercices physiques et respiratoires, la réflexologie (plantaire, palmaire, auriculaire, endo-nasale), l’hydrologie, les massages, les cataplasmes etc…

Ce sont les causes des troubles qui sont recherchées et non la mise sous silence du/des symptômes.

Un bilan de vitalité est établi en premier lieu afin de connaître vos particularités individuelles, vos antécédents, vos contraintes de vie et surtout d’appréhender vos difficultés dans le but de vous apporter un soutien individualisé.

A partir de ce bilan, un programme d’hygiène vitale individualisé vous est remis avec des conseils personnalisés (autrement appelés « cures ») faisant appel à différentes méthodes pour restaurer une meilleure hygiène de vie et donc expérimenter une meilleure santé au quotidien, tout en prenant en considérant vos conditions de vie habituelles.


L’individualisation des conseils fait également partie intégrante des fondements de la naturopathie… au même titre que la responsabilisation d’ailleurs!

En effet, l’implication des individus dans la gestion de leur propre santé est capitale: ils ne deviennent acteurs (voire réalisateurs!) de leur santé et non plus spectateur passif.

Ils ont donc un pouvoir d’action important et leur engagement dans la mise en place des conseils donnés est tout à fait primordial pour voir émerger les changements souhaités.

Voilà pour une présentation globale du fonctionnement de la naturopathie sur l’état de santé

Vous vous demandez sûrement à présent comment elle peut agir dans le domaine plus spécifique de la fertilité?

Approche dans le soutien de la fertilité

Naturopathie et fertilité

Si vous connaissez des troubles de la fertilité, c’est le reflet d’un dysfonctionnement de votre organisme.

Or, qui dit dysfonctionnement, dit déséquilibre quelque part.

Et le corps peut s’épuiser à chercher sans arrêt à restaurer l’homéostasie (cet équilibre interne indispensable à son bon fonctionnement) s’il n’est pas soutenu en ce sens.

Il ne pourra alors plus qu’assurer son besoin vital n°1: la survie au détriment de son besoin vital n° 2 : la reproduction.

En naturopathie, on considère 3 causes majeures d’un état de santé altéré/déséquilibré:

  • l’alimentation: trop de sucres raffinés (rapides et lents), de mauvaises graisses, de stimulants, de protéines animales, des pesticides, d’additifs chimiques… encrassent indéniablement l’organisme qui fonctionne alors au ralenti avant de dysfonctionner
  • la sédentarité: elle contribue également à la pollution interne de notre corps alors que la pratique régulière d’un exercice physique permet de relarguer de nombreuses toxines (via la transpiration, la stimulation hépato-biliaire et intestinale, l’augmentation des dépenses énergétiques), de stimuler la circulation sanguine et lymphatique et l’amélioration de notre état psychique et mental
  • les causes psychologiques: notre psychisme et nos émotions agissent indéniablement sur notre santé et notre vitalité. Alors qu’être amoureux donne des ailes et modifie souvent l’appétit, une contrariété peut nous plomber et/ou occasionner des troubles intestinaux par exemple. Il existe également des facteurs inconscients hérités qui nous arment différemment face aux aléas de la vie: réussir à les identifier peut parfois permettre de lever certains blocages et de restaurer un meilleur état général.

Pour soutenir la fertilité, il va donc falloir notamment agir sur ces 3 causes en:

  • rééquilibrant l’hygiène alimentaire: une bonne alimentation nutritionnellement dense permet de nourrir les cellules en profondeur afin de les aider à mieux fonctionner
  • soutenant une activité physique régulière: le but est de transpirer, d’activer l’excrétion des toxines et de libérer les tensions
  • apprenant à gérer le stress et les émotions: par des relaxations, des exercices respiratoires, de la méditation, des affirmations positives etc…

En parallèle, j’invite systématiquement les personnes qui me consultent à entreprendre une détox spécifique préalable (nos vies modernes nous intoxiquant insidieusement ce qui encrasse les rouages subtiles de la mécanique de notre corps) et à se défaire au maximum des sources de pollution extérieure: environnement intérieur (air et ondes), produits cosmétiques/ménagers etc…

Un certain nombre d’approches complémentaires sont également proposées de manière individualisée pour adresser des troubles plus spécifiques: réflexologie plantaire, hydrothérapie, compléments nutritionnels/phytothérapeutiques, huiles essentielles, fleurs de Bach…

C’est donc une démarche multi-factorielle personnalisée qui est mise en place afin de restaurer l’équilibre général et fertile.

Troubles de la fertilité que la naturopathie peut soutenir

Naturopathie et troubles de la fertilité

A ce stade, vous vous demandez peut-être si la naturopathie peut vous apporter un quelconque soutien par rapport au(x) difficulté(s) au(x)quelle(s) vous êtes peut-être confrontée concernant votre situation fertile?

Voici une liste – non exhaustive- de troubles de la fertilité pour lesquels l’approche naturopathique peut être vraiment intéressante à considérer en amont ou en parallèle d’un traitement médical:

  • Troubles menstruels: absences de règles, règles irrégulières, trop abondantes, douloureuses, cycle trop long/court, phase folliculaire/lutéale trop longue/trop courte… (lire cet article par exemple)
  • Trompes bouchées (en fonction de l’état de sévérité du blocage)
  • Troubles hormonaux divers: après l’arrêt d’une contraception hormonale, après une grossesse, identifiés suite à un dosage sanguin… (FSH, LH, AMH, progestérone, hormones thyroïdiennes…)
  • Grossesse extra-utérine: guérison physique et émotionnelle
  • Mauvaise réserve ovarienne
  • Mauvaise qualité des ovocytes
  • Endométriose
  • Ovaires polykystiques
  • Problèmes thyroïdiens
  • PMA: Recours à un Procréation Médicalement Assistée (insémination artificielle, fécondation in vitro ICSI ou non ICSI, avec ou sans don de gamètes – ovocytes et spermatozoïdes): le soutien de la naturopathie peut permettre d’augmenter les chances de réussite!
  • Fertilité après 40 ans
  • Fausses-couches: optimisation des fonctions reproductrices et soutien émotionnel (lire cet article par exemple)
  • Fibromes/polypes utérins (lire cet article par exemple)
  • Kystes ovariens
  • Insuffisance ovarienne précoce
  • Infertilité masculine (lire cet article et cet article par exemple)
  • Stress excessif
  • Inversion d’une ligature des trompes
  • Troubles utérins et/ou cervicaux (col de l’utérus)
  • Infertilité inexpliquée
  • Troubles immunitaires

Des articles détaillés pour chaque trouble seront ajoutés au fur et à mesure sur le blog afin de vous donner des outils pour mettre en place une stratégie vous permettant d’y faire face et de restaurer votre équilibre fertile.

Je reste bien entendu à votre écoute si vous avez des questions, si le trouble dont vous êtes affecté(e)(s) ne se trouve pas dans la liste ou bien si vous ressentez le besoin d’être accompagné(e)(s).

Prenez bien soin de vous et de votre fertilité ♡

Comments · 8

  1. Bonjour Estelle,
    J’ai une insuffisance ovarienne avec u taux de amh bas et fsh élevé je nai plus mes règles depuis un tres long moment et je souhaite devenir maman j’ai 39 ans que puis je faire ? Merci de votte retour cordialement

    1. Bonjour Nassima, pardonnez ma réponse tardive, les notification mails des commentaires sur le blog sont un peu capricieuses et je ne suis donc pas informée de tous les messages en temps et en heure…!
      Depuis quand n’avez-vous pas vos règles? Sont-elles devenues irrégulières puis ont stoppé? Y a t-il eu un évènement qui aurait pu provoquer leur arrêt…?

  2. Bonjour,
    Actuellement en protocole fiv depuis bientôt 1an je suis à ma 2ième fiv sans succès, j’ai les trompes bouchées et également une reserve ovarienne basse..à la première ponction j’avais des follicules mais aucun ovocyte, la seconde j’avais 1 ovocyte mais pas assez mature qui a donné un embryon de mauvaise qualité, la 3ième 2 follicules dont 1 qui a donné un embryon de bonne qualité mais qui au final n’a pas abouti à une grossesse, il me reste 2 tentatives pris en charge par la caisse…..un ami m’a conseillé de me faire des infusion de racines de gingembre et d’aubépine ainsi que des massages de l’abdomen avec de l’huile d’amande douce et de menthe poivrée. Que me conseillez vous?? je pratique du sport une fois par semaine également.

    1. Bonjour Ceplak,
      Il y a un vrai travail à faire probablement sur la qualité ovocytaire.
      En revanche, je ne suis pas convaincue que les recommandations de votre ami soient spécifiquement dédiés à la fertilité…
      Je ne donne pas de conseils personnalisés par message interposé comme j’ai besoin d’étudier votre dossier et vos antécédents etc… pour pouvoir vous apporter une réponse adéquate. En revanche, j’offre des consultations à distance au besoin. N’hésitez pas à me contacter si vous le souhaitez 🙂

  3. Bonjour. Après 2 ans d’essai naturel pour bb2, nous avons découvert que j’ai des ovaires micropolykystiques. Driling ovarien fait en juillet, puregon en aout, et toujours rien. Sans savoir ou ce situe le probleme je sais qu’il y en a un autre que mes ovaires. je désire ce bb plus que tout et je suis incapable de lacher prise et de laisser faire la nature. j’ai galérer pendant 6 ans pour avoir ma 1ere. Que puis-je faire?

    1. Bonjour Estelle,
      Le SOPK est souvent lié à un déséquilibre hormonal ainsi qu’à une résistance à l’insuline.
      Il faut donc explorer ces 2 pistes et rétablir l’équilibre hormonal (le plus naturellement possible) tout en modifiant l’hygiène de vie et notamment l’hygiène alimentaire.
      Je ferai prochainement un article détaillé sur la question, je sais que de nombreuses femmes et donc de nombreuses lectrices du blog souffrent malheureusement de cette affection.
      Rien n’est perdu et on peut soutenir un SOPK très efficacement.
      Courage à vous!
      A très bientôt 🙂

  4. Après deux fausses couche la première à un mois suite à une grossesse naturelle et un à 9 semaines suite à une fiv . Quels conseils pouvez vous me donner car les médecins me disent que c est la faute à pas de chance et que c est à cause de mon âge 39 ans pour la première et 41 ans pour la seconde. Mais autour de moi des femmes de 44 ans mènent des grossesses à terme ! Alors je part pour une autre fiv mais j ai peur d’une autre fausse couche malgré les vitamines gametix je n ai pas eu de solutions ?
    Merci

    1. Bonjour Vanina, à votre âge, il est absolument primordial de travailler à augmenter la qualité de vos ovocytes, que ce soit en procréation naturelle ou en FIV…! Il faut commencer par faire une vraie et belle détox (c’est la saison, allez-y!), apprendre à manger vraiment bien (même si vous pensez déjà manger équilibré) et prendre de vrais bons compléments (en toute honnêteté, Gametix n’est pas ce qu’il y a de mieux et ne suffit pas à lui seul à augmenter la qualité ovocytaire sans les mesures citées ci-dessus). Avant toute autre tentative de FIV, appliquez ces conseils pendant au moins 3 mois (le temps de renouvellement des ovocytes). On peut également booster les spermatozoïdes de Monsieur en suivant les mêmes principes. Je reste à votre écoute au besoin 🙂

Laisser un commentaire

*