Manger bio: 5 raisons irréfutables pour votre fertilité

Participez à ma formation en ligne gratuite

Les 5 clés essentielles pour booster votre fertilité

Régulièrement, vous pouvez assister à mon atelier en ligne 100% gratuit “Les 5 clés essentielles pour booster votre fertilité”. Rejoignez nous !

Depuis ces dernières années le débat concernant la qualité de l’alimentation ne cesse de progresser et d’alimenter les polémiques.

Récemment encore, Elise Lucet et son équipe de Cash Investigation attaquaient les nitrites des charcuteries sur la chaine publique n°1 à une heure de grande écoute…! (Je vous recommande d’ailleurs chaleureusement de le visionner si vous le trouvez encore sur internet et notamment si vous êtes amatrice/amateur de charcuterie!!).

D’ailleurs, vous vous êtes déjà sûrement posé la question de savoir si manger bio était réellement plus bénéfique à votre santé en général et à votre fertilité en particulier, non?

Si toutefois vous doutez encore du bien fondé d’une alimentation issue de l’agriculture biologique, dans le respect des terres, des graines et des animaux, je vais essayer de vous convaincre à quel point manger bio est meilleur pour vous, votre santé, vos gamètes (ovules et spermatozoïdes)… et donc votre futur bébé 😉

Raison n°1: Manger bio pour un meilleur pouvoir antioxydant et des gamètes de meilleure qualité!

Une étude récente publiée en octobre 2015 dans le British Journal of Nutrition a montré que les aliments biologiques recelaient des taux d’antioxydants plus élevés et des concentrations en métaux lourds plus faibles que les mêmes produits issus de l’agriculture conventionnelle.

Les chercheurs ont analysé 343 études réalisées sur la différence de composition entre les cultures bio et non-bio. Ils ont alors mis en évidence que même si vous ne mangiez que les légumes, fruits et céréales (blé, riz…) d’origine biologique, vous obteniez davantage d’antioxydants quotidiennement, ce qui équivaudrait à manger 1-2 portions supplémentaires de fruits et légumes chaque jour!

Mais à quoi servent ces fameux antioxydants? Ils protègent les cellules (donc les gamètes) des radicaux-libres qui ont la fâcheuse tendance de s’en prendre à l’intégrité des cellules et de leur ADN. Or cette protection est essentielle pour assurer une bonne conception, une belle grossesse et un bébé en pleine santé!

Cette étude récente et de grand ampleur vient supplanter tous les résultats (biaisés ou non) d’études antérieures et sur lesquels vous aviez peut-être basé votre opinion actuelle concernant la légitimité de manger bio… qu’il est peut-être temps désormais de refonder à la lumière de ces preuves tangibles et à grande échelle 😉

manger bio gametes

Raison n°2: Manger bio protège le développement du cerveau et du système nerveux de votre bébé

Un type de composé chimique puissant des pesticides appelé composé organo-phosphoré (COP) a été retrouvé dans le corps humain. Or, il s’agit d’une neuro-toxine connue et les personnes qui y sont très exposées peuvent présenter de graves troubles de santé allant jusqu’à la mort.

Un rapport de 2011 a montré une corrélation entre l’exposition de travailleuses agricoles enceintes à des COP et le développement cognitif et comportemental de leurs bébés. Les enfants des femmes qui présentaient les concentrations les plus fortes en OP pendant leur grossesse se sont avérés être ceux qui avaient le développement intellectuel le plus faible et une plus grande occurence de troubles comportementaux de type hyperactivité en grandissant. Les résultats de cette étude ont soulevé la nécessité de conduire des recherches approfondies sur les effets d’une exposition à long terme aux COP.

Les organismes des bébés et des jeunes enfants ne sont pas suffisamment matures pour filtrer et gérer les toxines auxquelles ils sont exposés. C’est pourquoi ils sont nettement plus sensibles aux neuro-toxines et chaque exposition peut potentiellement leur nuire.

En choisissant de manger bio, vous choisissez de soutenir le développement cérébral et nerveux de votre bébé!

manger-bio-cerveau-bebe

Raison n°3: Manger bio évite la consommation d’OGM

Les aliments génétiquement modifiés sont plus connus sous le nom d’Organismes Génétiquement Modifiés (OGM).

Ils sont largement répandus dans les cultures de maïs, soja, colza, betterave à sucre et de nombreuses autres. Leur ADN a été modifié par la main de l’homme pour les rendre plus résistants aux pesticides et aux herbicides.

Il a été prouvé qu’ils étaient indirectement liés à divers troubles pathologiques tels que des déséquilibres hormonaux, des dysfonctions sexuelles, une baisse de l’immunité, des problèmes de foie et de reins et des troubles digestifs… tout ceci pouvant solidement impacter votre fertilité…!

En effet, non seulement le matériel génétique de ces plantes a été trafiqué avec une incidence délétère sur la santé à moyen et long-terme mais ils sont également aspergés de produits chimiques pour les aider à soi-disant mieux pousser: c’est donc une double atteinte à votre santé et à votre fertilité que d’en consommer!

Or, la meilleure manière d’éviter d’en ingérer est de… manger bio!

En effet, les chartes des labels biologiques sont strictes concernant les OGM et les agriculteurs travaillent dur pour éviter les effets de contamination croisée.

Manger bio ogm

Raison n°4: Manger bio nourrit votre équilibre hormonal

En agriculture conventionnelle, l’alimentation du bétail élevé pour la viande et le lait est généralement chargée de pesticides et d’OGM. Or de nombreux composés des pesticides sont connues pour être des « xénohormones » qui miment l’effet de vos propres hormones et exercent un effet puissant dit « hormone-like » sur votre organisme. En effet, les xénohormones sont connues pour être des perturbateurs endocriniens notoires qui altèrent la faculté de notre système endocrine à contrôler et fabriquer ses propres hormones. Ce qui peut facilement conduire à un déséquilibre hormonal.

Par dessus le marché, les porcs, les volailles et les boeufs « conventionnels » se voient régulièrement injecter des hormones de croissance synthétiques pour les faire grossir plus vite. Or, quand vous mangez la viande de ses animaux (ou buvez le lait des vaches/mangez du fromage, de la crème, du beurre/des oeufs…), vous consommez indirectement ces fameuses hormones de synthèse…

C’est pourquoi quand vous achetez de la viande, des oeufs et des produits laitiers, choisissez préférentiellement les versions bio / animaux nourris à l’herbe (la viande est alors riche en oméga 3 et non en oméga 6 que l’on consomme déjà en excès) et élevés en plein air.

Manger bio hormones

Raison n°5: Manger bio pour le bien de la communauté

Vous devez vous demander pourquoi je vous parle de communauté en 5e point alors que le sujet est la fertilité…!

Non, je ne suis pas tombée sur la tête 😄!

Je vous invite ici à penser globalement 😉

En effet, les pratiques de l’agriculture biologique soutiennent la communauté d’êtres vivants que nous formons avec les plantes et les animaux.

Il faut savoir que l’infertilité est un problème croissant dans le monde entier depuis ces dernières décennies où l’agriculture intensive a fait des ravages depuis les champs à nos assiettes.

La recherche a montré que les pesticides, les OGM et les hormones de synthèse altéraient de manière significative les profils hormonaux et sexuels de tous les êtres vivants. Ils polluent également les sols et les nappes phréatiques.

Choisir de consommer des produits bio impacte donc positivement toutes les créatures qui peuplent notre belle planète (et leur fertilité!), l’approvisionnement en eau et la qualité des sols. C’est donc toute la chaîne de la Vie qui en bénéficie.

En pratique, qu’est-ce que l’on peut faire?

  • Acheter des produits certifiés bio
  • Soutenir la petite agriculture locale qui promeut les pratiques de l’agriculture biologique ou raisonnée.
  • Boire de l’eau filtrée (idéalement par osmose inverse…!)
  • Faire pousser nos propres plants quand c’est possible, avec des graines bio sélectionnées et des pratiques de jardinages respectueuses (donc sans produits chimiques).

Enfin, deux aspects positifs supplémentaires peuvent être évoqués pour finir: plus les gens consommeront bio et plus il deviendra facile d’accès et… meilleur marché 😉

Manger-bio-communaute

Si vous ne mangez pas (encore?!) bio, j’espère vous avoir convaincue de franchir le pas.

Pour vous.

Pour votre fertilité.

Pour votre futur bébé.

Pour la planète.

J’ai conscience que ce n’est pas nécessairement à la portée de tous les budgets (en tout cas, pas encore je l’espère), c’est pourquoi j’ai rédigé spécialement un article sur comment adapter une alimentation bio à un budget serré pour vous aider à faire entrer un maximum de bio dans vos menus.

N’hésitez pas à aller y piocher de bonnes idées pour mettre rapidement en application les conseils de ce présent billet et, en attendant, vous pouvez laisser un commentaire si le coeur vous en dit ♡

Laisser un commentaire

*