L’huile d’onagre: un soutien indéniable à la fertilité

Fleurs d'onagre
Fleurs d’onagre

Participez à ma formation en ligne gratuite

Les 5 clés essentielles pour booster votre fertilité

Régulièrement, vous pouvez assister à mon atelier en ligne 100% gratuit « Les 5 clés essentielles pour booster votre fertilité ». Rejoignez nous !

Connaissez-vous cette délicate fleur jaune originaire d’Amérique du Nord et qui éclôt à la nuit tombée? Et tous ses bienfaits potentiels pour votre santé et votre fertilité?

On en entend de plus en plus parler mais on ne sait pas toujours vraiment ni pourquoi ni comment consommer son huile. Il est temps de faire un petit point sur la question 😉

L’onagre a été introduite en Europe au XVIIe siècle avec la terre qui servait à ballaster les bateaux.

Au XVIIIe et XIXe siècle, les paysans d’Europe Centrale avaient coutume de la manger pour soulager leur faim (les pétales sont comestibles et ont un goût de mâche très agréable, d’où l’un de ses surnoms de « mâche rouge »).

Mais jusqu’à encore très récemment, cette plante était encore peu appréciée sauf par les ânes qui s’en délectent (d’où son 2e surnom « d’herbe aux ânes »!).

Elle est désormais très largement plébiscitée dans le monde de la phytothérapie pour ses nombreuses propriétés.

Propriétés générales de l’huile d’onagre

Propriétés de l'onagre

Principalement produite en Chine, l’huile, extraite des graines par pression à froid, est très riche en acides gras essentiels (AGE) oméga 6. A ce propos, il faut savoir que l’onagre est le seul végétal connu qui renferme des proportions notables d’acide linolénique (70-75%) et gamma-linolénique (8-14%).

C’est une source importante d’antioxydants qui, en luttant activement contre le stress oxydatif, possède une incroyable capacité à régénérer les cellules (certains la considèrent comme une plante de rajeunissement et comme un traitement prometteur pour la sclérose en plaques, notamment).

Prise pendant la deuxième partie du cycle, l’huile d’onagre contribue à nettement diminuer les symptômes du syndrome prémenstruel. Elle possède également une action régulatrice sur le coeur (cholestérol, tension, agrégation plaquettaire), l’athérosclérose, le diabète, l’arthrite, sur le foie. On l’utilise également traditionnellement pour l’anxiété, la fatigue surrénale (provoquée par un stress chronique), les envies sucrées ou encore les migraines. Elle est aussi presque miraculeuse contre les rides! J’ai, par ailleurs, coutume de la recommander en cas de mastodynies (douleurs aux seins) et  à l’approche de l’accouchement comme elle facilite la souplesse des tissus.

Mais ses oméga 6, qui ont été largement étudiés, sont également très bénéfiques pour la fertilité et nous allons voir en quoi.

5 bienfaits de l’huile d’onagre sur la fertilité

Onagre et fertilité

1.L’onagre participe à l’équilibre hormonal

Avec sa richesse exceptionnelle en oméga 6, il soutient activement la synthèse hormonale.

En effet, ses acides linolénique et gamma-linolénique sont indispensables à notre corps en tant que précurseur des prostaglandines E impliquées dans de nombreuses fonctions métaboliques dont la régulation et l’équilibre de nos hormones.

2. L’onagre renforce l’utérus

Les acides linolénique et gamma-linolénique auraient également un effet direct sur les cellules de l’utérus en les contractant et en les relâchant.

En réalité, l’huile d’onagre possède cet effet sur tous les muscles lisses de l’organisme dont l’utérus fait partie 😉

3. L’onagre améliore la santé des organes reproducteurs

Les oméga 6 (encore eux!) de l’onagre peuvent soutenir la fertilité en améliorant la structure des cellules reproductrices (ou gamètes, soit les ovules et les spermatozoïdes) et en diminuant le risque d’inflammation.

Ces deux propriétés sont utiles pour apaiser et augmenter la santé des organes reproducteurs et de tous les organes du corps.

4. L’onagre permet d’augmenter la production de glaire cervicale

La richesse en oméga 6 de l’huile d’onagre soutient directement et indirectement la production de mucus cervical: directement en participant à sa synthèse et indirectement en agissant sur l’équilibre hormonal.

Or, cette glaire cervicale est essentielle pour la fécondation: sans elle, les spermatozoïdes ne peuvent remonter du vagin jusque dans les trompes où l’ovule a été libéré.

Il est donc essentiel de s’assurer une production adéquate de glaire cervicale et l’onagre y contribue.

5. L’onagre contribue à la régression du syndrome prémenstruel

En agissant sur l’utérus et la synthèse hormonale, l’huile d’onagre a en effet la propriété de réduire les symptômes du syndrome prémenstruel.

Elle augmente notamment la capacité de l’organisme à gérer les migraines prémenstruelles, le brouillard mental, la dépression, l’irritabilité, les ballonnements et les tensions mammaires.

Comment prendre de l’onagre?

Comment prendre de l'onagre?

En général, on recommande une dose de 1500-3000mg, 1 à 2 fois par jour, ou selon les recommandations du fabricant. On la prendra de préférence au milieu du repas pour une meilleure assimilation.

Il est bon de noter que les effets de l’huile d’onagre peuvent mettre plusieurs mois avant de se faire sentir et, qu’en début de prise, il est possible d’expérimenter un trouble du cycle. Pas d’inquiétude, c’est que l’onagre « fait le ménage » et tout devrait rentrer dans l’ordre rapidement. Si ce n’est pas le cas, consultez.

Choisissez toujours une huile d’onagre vierge et de première pression à froid (si elle est raffinée, elle perd beaucoup de ses propriétés) comme par exemple celle-ci qui est une référence qualité/prix indéniable en la matière! 

Si vous essayez activement de concevoir un bébé, alors il est préférable de la prendre du 1er jour du cycle jusqu’à l’ovulation et de poursuivre ensuite jusqu’aux règles avec une cure d’oméga 3 (comme le NaturaKrill, d’excellente qualité et parmi les oméga 3 les plus biodisponibles du marché). Si ce n’est pas le cas, vous pouvez la prendre en continu pendant votre cycle.

Elle peut également s’utiliser en cuisine (certains magasins bio la proposent en bouteille).

Par voie externe, il est possible de l’appliquer sur la peau pour en augmenter la souplesse.

Si on ne connait pas de contre-indications majeures ni de toxicité à l’usage d’huile d’onagre, quelques mises en garde s’impose:

  • Elle peut occasionner quelques effets indésirables si elle est consommée à trop fortes doses: maux de tête, nausées, selles/molles diarrhées => Dans ces cas-là, diminuez la posologie.
  • Elle peut présenter des interactions avec certains médicaments notamment les anti-coagulants et les traitements contre la schizophrénie.
  • On la déconseille aux épileptiques.
  • En tant que fluidifiant sanguin, elle n’est pas toujours recommandée en cas de règles abondantes (mais certaines femmes trouvent une amélioration à sa consommation dans ce cas) ou avant une opération.

En cas de grossesse ou d’aIlaitement, demandez conseil à un herboriste, médecin ou thérapeute qualifié.

L’onagre est donc bénéfique à plusieurs niveaux pour la santé et la fertilité.

Si vous êtes végéta*ienne, elle est également intéressante à considérer pour ses apports en oméga 6 (qui sont principalement apportés par les produits animaux dans l’alimentation).

Si vous en avez dans le jardin, pensez à en ajouter quelques pétales (des plants de plus de 2 ans) pour twister et égayer vos salades 😉

1. Belch, J. J., & Hill, A. (2000). Evening primrose oil and borage oil in rheumatologic conditions. The American journal of clinical nutrition, 71(1), 352s-356s.
2. Kunkel, S. L., Ogawa, H., Ward, P. A., & Zurier, R. B. (1981). Suppression of chronic inflammation by evening primrose oil. Progress in lipid research, 20, 885-888.
3. Massil, H. (1987). A double-blind trial of Efamol evening primrose oil in premenstrual syndrome. 2nd Internet Symp on PMS. Kiawah Island, Hawaii.
4. Casper, R. (1987, September). A double blind trial of evening primrose oil in premenstrual syndrome. In 2nd International Symposium on PMS.
5. Puolaka, J. et al. (1985). Biochemical and clinical effects of treating the premenstrual syndrome with prostaglandin synthesis precursors. Journal of Reproductive Medicine; 30 (3): 149-53.
6. Ockerman, P. A., Bachrack, I., Glans, S., & Rassner, S. (1986). Evening primrose oil as a treatment of the premenstrual syndrome. Rec Adv Clin Nutr, 2(404), 5.
7. Kashani L, Saedi N, Akhondzadeh S. Femicomfort in the treatment of premenstrual syndromes: a double-blind, randomized and placebo controlled trial. Iran J Psychiatry. 2010 Spring;5(2):47-50.
8. Pruthi S, Wahner-Roedler DL, Torkelson CJ, Cha SS, Thicke LS, Hazelton JH, Bauer BA. Vitamin E and evening primrose oil for management of cyclical mastalgia: a randomized pilot study. Altern Med Rev. 2010 Apr;15(1):59-67.

Comments · 40

  1. Bonjour,
    J’aurais une question. J’ai pris de l’huile d’onagre du jour 1 de mon cycle à la date présumée d´ovulation et me voilà avec plus d’une semaine de retard de règles…(test de grossesse négatif) a-t-elle pu à ce point dérégler mon cycle? J’ai une prédisposition au syndrome polykystique ovarien mais mes règles étaient régulières depuis plus d’un an (j’avais un stérilet au cuivre) du coup je suis inquiète à présent… serait-ce l´huile d’onagre? Merci!

    1. Moi aussi j’ai l’impression que ça m’a entraîné un dérèglement du cycle. J’ai pris de l’huile d onagre à J1 de mon cycle 7 pour la première fois jusqu’à J15. Bon déjà bizarre, je n’ai eu qu’un jour de règles (bon ça ca n’a sûrement rien à voir, ça peut être le signe d’une mauvaise ovulation). Ensuite, j’ai détecté ma période de fertilité élevé mais je n’ai pas détecté ma période de fertilité maximale alors que le mois dernier je l’avais bien détecté au bout de 6 jours de fertilité élevé (là j’ai testé pendant 10jours et rien). Et normalement j’ai des cycles de 26 à 30jours et là je suis à J32 et je n’ai toujours pas mes règles ni de signes annonciateurs (normalement j’ai des douleurs aux tetons un peu plus d une semaine avant). Je précise que le test de grossesse ce jour est négatif.
      Elle a bien précisé sur son article que ça pouvait entraîner un trouble du 1er cycle car « l’onagre fait le ménage » mais bon ça inquiète quand même car je ne pensais pas que ça pouvait entraîner une anovulation. Et je n’ai pas envie de me retrouver avec un cycle de 50, 60 jours non plus alors que la durée là était correcte…
      Donc je pense que je testerai de nouveau le mois prochain car j’ai peur qu’en arrêtant direct ça dérègle encore plus le cycle (si mes règles arrivent un jour quand même, genre avant J40 car sinon je vais avoir trop peur de recommencer et d’avoir des cycles à rallonge) et si au 2ème cycle c’est toujours n’importe quoi j’arrêterai.
      J’aimerais quand même aussi un avis car malgré tout ça me fait peur…
      Merci

      1. Bonjour Carole,
        Comme dans ma réponse à Marjorie, oui l’onagre peut vraiment perturber les 1ers cycles…!
        En fonction de votre déséquilibre hormonal, de la qualité de l’onagre, de la posologie utilisée etc…
        On ne lui connaît pas de contre-indications donc pas d’inquiétude majeure à avoir.
        Donnez-lui le temps d’agir et aviser au bout de quelques cycles pour voir si elle vous convient ou non (nous ne sommes pas toutes égales face aux plantes et si certaines conviennent bien pour l’une, ce ne sera peut-être pas le cas pour une autre…).
        Tenez-nous au courant!

    2. Bonjour Marjorie, pardonnez ma réponse tardive à votre message, je n’en ai pas eu la notification…
      Oui, l’onagre peut vraiment jouer sur les 1ers cycles (parfois les 3-4 suivant le début de la prise).
      Sur quels critères avez-vous décidé de prendre de l’onagre? Votre SOPK?
      Et à quel dosage?

  2. Bonjour
    Merci pour votre article qui est vraiment très intéressant et qui m’a permis de découvrir cette huile.
    J’ai 31 ans et je suis en essai bébé depuis 7 mois. J’ai commencé ce mois ci l’huile d’onagre, j’ai pris 1000mg/j de J1 à J15 (je ne sais pas si j’ai ovulé car je n’ai pas détecté le pic de LH aux tests d’ovulation mais seulement l’oestrogène). J’ai des cycles entre 26 et 30 jours.
    Je viens d’acheter de l’huile de bourrache et je voulais juste savoir si je pouvais prendre 2 capsules d’huile d’onagre (soit 1000mg) + 2 capsules d’huile de bourrache (1000mg aussi). Et si oui jusqu’a combien de mg on peut monter les 2 cumulés ?
    J’ai aussi acheté pour le cycle prochain du gattilier (1gel/j tout le cycle), il n’y a pas de contre indication à prendre les 3 ?
    J’espère que vous pourrez me conseiller.
    Je vous remercie d’avance.
    Carole

    1. Bonjour Carole,

      Oui vous pouvez prendre onagre et bourrache, souvent d’ailleurs certains labos les offrent dans une même gélule.
      Pour le gattilier, il n’est pas indiqué pour tout le monde… Notamment en cas de SOPK etc…
      Attention donc à « l’automédication » même quand il ne s’agit « que » de compléments alimentaires ou de plantes… qui ne sont pas si anodins qu’on pourrait le penser.
      En général, l’onagre se prend en première partie de cycle et le gattilier en seconde.
      Belle journée!

      1. Merci beaucoup pour votre réponse. Du coup, je vais éviter de prendre le gattilier. Je n’avais pas fait attention pour celui là aux précautions d’emploi… ne sachant pas si j’ai des soucis du type SOPK, je le mets de côté.

  3. Bonjour c est safae j ai une insuffisance ovarienne est ce que l huile d onagre peut ameliorer la qualité ovocytaire et le nombre merci de me repondre

    1. Bonjour Safae, non pas spécifiquement. L’huile d’onagre peut aider à favoriser l’ovulation mais pas véritablement la qualité des ovocytes.
      Pour ceci il faut un programme spécifique (hygiène de vie globale, compléments vraiment adaptés…) qui ne peut se résumer à la prise d’un seul supplément…
      Courage à vous <3
      Je reste à votre écoute au besoin.

  4. Bonjour je suis en essai bébé. Je sors d’une fiv qui n’a pas marché en aout. J’aimerais booster ma fertilité naturellement. Puis je prendre de l’huile d’onagre alors que j’ai un cycle de 25jours en général? Je suis à J2 de mon cycle. Que me conseillez vous pour augmenter mes chances? Merci

    1. Bonjour Mamou,
      L’huile d’onagre, à elle seule, ne peut pas vraiment faire de miracle même si elle possède de nombreuses vertus comme évoqué dans l’article.
      Je ne peux répondre à votre question comme je n’en sais pas suffisamment sur votre cas.
      C’est pourquoi j’offre des consultations à distance afin de pouvoir discuter de votre situation spécifique et d’adapter un protocole individualisé en conséquence.
      Courage à vous chère Mamou et reprenez en main votre fertilité <3 !

  5. Bonjour estelle
    Voilà je suis en essaie bebe depuis 9 long mois et on ma conseiller huile onagre en liquide ( huile végétal ) 100% naturelle bio une bouteuil de 50ml on ma conseiller de prendre une cueiller à soupe part jours
    Ici je suis à 2j de mon ovulation je peut commencer ?! Ou je doit attendre mes prochaine regle ?! Merci bcp

    1. Bonjour Alicia,

      Mieux vaut attendre un début de cycle et ne prendre l’huile d’onagre qu’en 1ere partie de cycle si vous êtes en essai bébé, comme conseillé dans l’article 😉

  6. Bonjour
    J’ai commandé de l’huile d’onagre pour booster la fertilité. Les comprimés font 450mg chacun. Que recommendez-vous comme posologie, du premier jour des règles à l’ovulation ? Je tiens à préciser que je prends, dans le cadre du régime du Dr Papa, d’autres compléments alimentaires (Ca, Mg et acide folique).
    Merci beaucoup et bonne journée !

  7. Bonjour Estelle

    Merci pour l’article très intéressant!
    Pour mon cas j’ai des cycles long depuis deux mois (50 jours), j’ai 39 ans et je prends tous les jours huile bourrache + onagre dosées à 1000mg depuis plus d’un an (avec une coupure de 2 mois), je prends également du gatillier (96mg) et de l’huile de krill. Pensez-vous que ça soit suffisant ou dois je augmenter à 2000 – 3000mg l’onagre?
    Merci d’avance
    Lynda

    1. Bonjour Lynda,
      Avec plaisir et merci à vous pour votre retour 🙂
      En revanche, je ne donne pas de conseils personnalisés par message interposé comme j’ai besoin d’étudier votre dossier et vos antécédents etc… pour pouvoir vous apporter une réponse adéquate. En revanche, j’offre des consultations à distance au besoin. N’hésitez pas à me contacter si vous le souhaitez 🙂

  8. Bonjour, je demande si l’huile d’onagre permet d’avoir une Bonne qualité d’ovulation ?? ou si c’est juste amélioré la glaire cervicale ??

    1. Bonjour Danaz,
      Merci pour votre message. L’huile d’onagre est, en effet, un soutien pour restaurer un meilleur équilibre hormonal et donc, souvent, une meilleure ovulation. En revanche, elle n’agit pas spécifiquement sur la qualité des ovocytes libérés…

  9. Bonjour Estelle voilà je me prépare pour fiv 2
    J ai un AMH =0.1 je,suis sous pillule a cause des kystes ovarien apres 1 mois de pillule et de ovusitol au niveau de l ovaire droit le kyste à disparu au niveau de l ovaire gauche le kyste à régressé de 29 mm à 27 mm. Je prends aussi la DHEA pendant 2 mois et gouttes de franboisier pour réguler mon cycle que je viens de terminer aujourd’hui ils ont bien marché mais quand j ai pris la pillule j ai saigner durant tout le cycle ce mois ci je suis toujours sous pillule je suis à J19. Je prends aussi vit D et oméga 3. J ai des petits fibromes j ai la trompe gauche bouché . Au moment de la stimulation pour fiv j ai eu beaucoup de glaire cervicales mais le mois d après j ai pas eu de glaire. A la stimulation j ai eu 3 ovocytes et 2 embryons c est peu on a fait stimulation directement après arrêt de pillule peut être c est la cause.cette fois je vais faire interval d un cycle sous progestérone et le cycle d d après on stimule. Est ce que je peux commence le SPM 600 l huile d onagre dės aujourd’hui sachant que je suis sous pillule er le mois prochain j arrête la pillule et je prendrais vers j16 la progestérone au j 25 et le cycle d après stimulation pour fiv?est ce qur l huile d onagre peut m aider a amélioré mes ovocytes et avoir une bonne glaire et prépare mon utérus pour qu’ un embryon s accroche? Et si vous pouvez me proposé un autre complément pour mon cas. Pour mon mari aussi qui a une oligoazospermie.ca fait 2 mois j ai fais le detoxe j ai arrêté de consommé produit laitier viande rouge poulet. J ai favorisé poisson. Mon de sucre et graisse du sport massage amincissant. Je suis maintenant de bonne humeur les symptômes près menstruel on disparu reste les ballonement et l inconfort digestive. Je vous prie de ne pas négliger mon message je vous remerci des informations que vous nous donner elles sont très utile.

  10. Bonjour j’approche du terme de ma grossesse et je voulais savoir si c’était possible de prendre de l’huile d’onagre et comment la prendre. Combien de fois par jour, voix oral ou vaginal ?

    1. Bonjour Keisha,
      Oui dans le dernier mois de grossesse, c’est même recommandé pour aider à assouplir les tissus 😉
      1000-1500 mg par jour (cette forme montre un excellent rapport qualité/prix et est produite par un labo français très fiable) en interne et on peut également ouvrir une gélule et en appliquer au niveau vaginal/périnéal 😉

  11. Bonjour,
    je découvre votre site. Je suis sortie de tous mes essais FIV ( 6 remboursés) donc 6 transfert. Dont 2 de très bonne qualité mais aucune accroche. J’ai 43 ans , Mr 52. Que pourrait on faire pour augmenter la libido qui a pris un coup ces derniers temps? Et pour augmenter nos chances de réussite d’accroche? Les sperma de Mr était selon la PMA très lents et peu de bonne qualité. Il s’est fait traité manuellement ( un homme médecine lui a traité lors d’une visite simple) pour une variscocèle. J’ai nettement vu la différence et lui, la ressent aussi. . Nous sommes très fatigués ( travail et renovation maison). J’ai fait une détox en avril. Je vais reprendre un complexe vitamine dès ce jour. J’ai de la progesterone à appliquer au 12 eme jour du cycle. Ya t il des plantes à utiliser dans ma situation.? Qu’avez vous comme conseil? J’aimerais y arriver, à devenir maman. Que Dieu m’entende.

    1. Bonjour Lukacs,
      Difficile de vous répondre en un simple commentaire quand la situation requerrait un examen plus approfondi de toutes ses composantes.
      Pour la libido, vous pouvez essayer l’éleuthérocoque (attention aux contre-indications d’usage que vous pouvez notamment retrouver ici.
      Pour augmenter la qualité du sperme, commencer par une détox pour votre compagnon également. Après il y a tout un protocole à suivre que je ne peux vous détailler dans un simple commentaire et qui nécessite une consultation (j’exerce à distance au besoin).
      Je ne peux vous conseiller des plantes sans en savoir davantage sur vous. La seule chose que je puisse éventuellement vous recommander c’est d’essayer les cataplasmes d’huile de ricin pour lesquels je vais incessamment publier un article dédié. Inscrivez-vous à la newsletter pour en être tenue informée si vous le souhaitez.
      Belle suite à vous.
      Je reste à votre écoute au besoin.
      Estelle.

  12. Voilà, j ai commencé l huile d onagre le mois dernier et à l ovulation j’ai perdu pas mal de sang mêlé à de la glaire (blanc oeuf ).
    Je ne sais pas à quoi c est dû?

    1. L’huile d’onagre agit sur l’équilibre hormonal. Il est donc possible de ressentir des perturbations de votre cycle en début de prise (généralement jusqu’aux 3 premiers mois), et les pertes au moment de l’ovulation en sont une possible cause.
      Néanmoins, n’hésitez pas à prendre conseil auprès de votre médecin ou gynécologue.

  13. Bonjour Estelle.

    Merci pour votre bel article.

    J’ai deux questions :
    – Le fait d’arrêter l’huile d’onagre au jour de l’ovulation plutôt que de le continuer tout le long du cycle fait-il une différence sur la longueur des cycles ?
    – Quel est le meilleur mode d’usage de l’huile d’onagre pour tomber enceinte ?

    Pour en savoir plus :
    Il se trouve que j’ai déjà expérimenté la prise d’huile d’onagre, combinée à la prise de maca, il y a quelques années, sous conseils de ma naturopathe, après que ma gynécologue m’ ait détecté un syndrôme opk. Je précise que je n’étais à ce moment là pas sous pilule.
    Cela n’avait pas eu d’effet sur les kystes, mais en revanche cela avait transformé mes cycles :
    Moi qui avais l’habitude de cycles complètement irréguliers et assez longs (entre 35 et 45 jours), les ai vus devenir réguliers et très courts ! (environ 21-24 jours). Et les intenses douleurs desquelles je souffrais lors de mes menstruations avaient disparu comme par magie ! En revanche après 3 mois, cela a cessé de fonctionner sur les douleurs et j’ai arrêté la prise. (Je précise que je prenais alors l’huile d’onagre en continu chaque jour du cycle)
    Aujourd’hui j’essaie d’avoir un enfant et j’ai arrêté la pilule fin Novembre 2017. Ayant de nouveau des cycles irréguliers et très longs, j’ai fait la tentative au jour 1 de mes dernières règles de reprendre de l’huile d’onagre chaque jour. Or, cette fois-ci j’ai arrêté au moment où il m’a semblé repérer l’ovulation (très belle glaire cervicale) , c’est à dire à J19. Or je suis aujourd’hui à J40, et toujours pas de règles… Mon ventre est très étrangement gonflé et me tiraille, mais je n’ai aucune douleur dans la poitrine (contrairement à quand j’attends mes règles, et à un début de grossesse (j’ai eu 2 IVG par le passé). J’ai peur de faire un test et qu’il soit encore négatif…

    Merci d’avoir pris le temps de me lire.

    1. Bonjour Charly,

      Merci pour votre message.
      Il n’y a pas vraiment de « meilleur usage » de l’onagre pour tomber enceinte. Ca tient plus de l’ordre des recommandations empiriques à vrai dire.
      Donc si vous avez du mal à détecter votre ovulation parce que vos cycles sont encore trop irréguliers, prenez-la en continu.

      Comme mentionné dans l’article, en début de prise (qui peut durer plusieurs semaines jusqu’à 3 mois généralement), l’onagre peut occasionner des troubles de cycle (raccourcissement, allongement, apparition de troubles digestifs/liés au cycle ou disparition de certains symptômes prémenstruels etc…) parce que votre corps subit un rééquilibrage hormonal. Il est généralement conseillé de continuer la prise sur du long terme (3-6 mois voire plus) pour rectifier le terrain en profondeur.

      Et ce n’est pas parce que vous aviez eu des cycles raccourcis la 1ere fois (qui étaient d’ailleurs vraiment très/trop courts) que ce sera le cas cette fois-ci en fonction de votre équilibre hormonal et psychologique actuel. Je ne peux que vous recommander la patience pour voir comment va évoluer votre cycle présent.

      Courage à vous pour la suite <3 !

      1. Merci beaucoup pour votre réponse.
        Si je comprends bien, lors du prochain cycle j’ai donc intérêt à prendre l’huile d’onagre en continu alors. J’ai lu sur plusieurs sites que cela pouvait occasionner une FC dans le cas où la fécondation aurait eu lieu lors de l’ovulation. (Ce cycle-ci il m’a semblé bien remarquer l’ovulation (grâce à la Glaire cervicale particulièrement abondante et filante)
        Qu’en dîtes-vous ?

        Merci de nouveau

        1. Bonjour Charly,
          Effectivement, comme mentionné dans l’article, il est d’usage quand on cherche à concevoir de ne prendre de l’onagre qu’en première partie de cycle parce qu’il est dit qu’elle « pourrait » provoquer des micro-contractions utérines et empêcher une bonne implantation. Or, de nombreuses femmes sont tombées enceintes sous onagre en continu. C’est néanmoins une précaution d’emploi à observer, notamment quand on peut détecter son ovulation et que les cycles sont réguliers.
          Considérant vos cycles irréguliers, vous pouvez en effet tenter de la prendre en continu jusqu’à retrouver des cycles corrects. Puis la prendre ensuite en 1ere partie de cycle seulement et des oméga 3 en 2e partie de cycle. Il faut compter plusieurs cycles pour qu’elle fasse effet en profondeur et prendre une huile d’onagre de bonne qualité (comme celle indiquée dans l’article par exemple).
          Si elle ne suffit pas à réguler vos cycles, c’est que le problème est peut-être ailleurs et qu’il serait bon de faire un bilan pour voir où se situe le déséquilibre.
          Je reste à votre écoute au besoin.

  14. Bonjour,
    Depuis que je prends l huile d onagre j ai l impression d avoir mal au bout du meat surtout lors de la fin de la miction. Les symptômes s apparentes à une infection urinaire ce la m avait déjà fait la même chose lorsque j ai commencé le mois dernier, et les symptômes se sont arrêtés seul avec l arret de l huile d onagre. Le soucis c est qe j essaie de tomber enceinte c est pour cela qu aurais souhaiter en connaitre la cause et voir si je peux continuer…

    1. Bonjour Nadia,

      Tout d’abord, pour quoi prenez-vous de l’huile d’onagre et à quelle posologie?

      Si le dosage est trop fort, elle peut occasionner des effets similaires à ceux d’une légère détox (nausées, maux de tête, selles molles…) et donc peut-être des urines plus chargées et « qui brûlent ».

      Diminuez la posologie (pour la réaugmenter progressivement au besoin), buvez beaucoup d’eau et prenez-la en même temps qu’un repas, pas sur un estomac vide ;-). Faites également attention à la qualité d’huile d’onagre que vous prenez! En bio et de 1ere pression à froid comme celle recommandée dans l’article, c’est vraiment mieux ;-).

      Faites-le test et revenez nous dire si ça va mieux.

  15. Bonsoir Estelle,
    Merci pour cet article très instructif. J’ai commencé à prendre de l’huile d’onagre en comprimés il y a quelques jours pour réguler mes hormones car on vient de me détecter une insuffisance ovarienne. Je ne sais évidemment pas si cela améliorera mon taux d’AMH (actuellement bas) mais je me dis que cela peut au moins m’aider à ovuler régulièrement. Comme mes cycles ne sont pas réguliers, je me demande s’il faut que je la prenne en continue ou si je dois l’arrêter quand je sens que je suis en train d’ovuler ( ce qui n’est pas toujours évident à détecter dans mon cas)? La prendre en continue aurait-elle un impact négatif sur mes chances de tomber enceinte. Merci d’avance pour vos conseils. Sofia

    1. Bonjour Sofia,
      Merci de votre message 🙂
      Concernant l’insuffisance ovarienne, je ne sais pas si elle est précoce ou non, mais il est capital d’agir sur la qualité ovocytaire (qui est plus facile à influencer que la quantité d’ovocytes) et sur votre santé en général pour préserver vos follicules. Et ça passe d’abord et avant tout par une alimentation adéquate et une hygiène de vie appropriée. Vous me dites que vos cycles ne sont pas réguliers. Il faut déjà travailler à ça, c’est la priorité quand on cherche à concevoir un bébé. Pour vous y aider, prenez de l’onagre en continu jusqu’à ce que vos cycles se régularisent puis en première partie de cycle seulement (du 1er jour de vos règles jusqu’à l’ovulation). Consommez aussi une onagre de qualité, ça peut vraiment faire la différence. Celle citée dans l’article est le meilleur rapport qualité/prix que je connaisse actuellement sur le marché français. Il faut avoir conscience que les effets peuvent prendre du temps avant d’être réellement perceptibles et qu’il peut même y avoir des troubles du cycle en début de prise. Si l’onagre ne fonctionne pas seule à rétablir vos cycles, alors il faut chercher une autre cause. C’est notamment le travail de fond que l’on fait en suivi naturopathique. Belle continuation à vous, prenez bien soin de vous et venez nous donner des nouvelles 😉

  16. Bonjour Estelle,
    Merci pour cet article très complet et très intéressant.
    Je prends déjà une complémentation Feminabiane Conception de Pileje, est-ce que je peux aussi prendre de l’huile d’onagre? J’ai peur de surdoser les Oméga et je me demande s’il y a vraiment une plus-value.
    Merci par avance.
    Anaëlle

    1. Bonjour Anaëlle,
      Merci pour votre message 🙂
      Les acides gras (AGE) contenus dans Feminabiane sont des oméga 3.
      Or, dans l’huile d’onagre, il s’agit d’oméga 6 d’excellente qualité et bien assimilés.
      Vous pouvez donc tout à fait vous complémenter en huile d’onagre si vous rencontrez les troubles dont je parle dans l’article ou si vous souhaitez donner un petit coup de pouce à votre organisme en période de préconception 😉

      1. Merci beaucoup Estelle pour votre réponse. Je suis actuellement en stimulation ovarienne dans le cadre d’un désir de grossesse qui tarde à venir (tous nos examens sont bons). J’ai suivi en ligne votre formation qui est une mine d´information. Merci infiniment pour votre partage. Nous avons entamé une belle detox hypotoxique avec mon mari suite à votre formation et de nouvelles « bonne habitudes ». Je viens tout juste de me procurer des gélules d’huile d’onagre mais je suis à J11 de mon cycle et je dois procéder à ma première injection pour déclencher l’ovulation ce soir donc je me demandais quand débuter la prise d’onagre. Je n’ai pas bien compris dans l’article s’il faut arrêter en deuxième partie de cycle ou s´il faut poursuivre AVEC oméga 3 en plus?
        Merci par avance pour vos réponses.
        Anaëlle

        1. Désolée pour ma réponse plus que tardive mais je ne reçois pas toujours les notifications de commentaires.
          Des mises à jour ont été effectuées, ça devrait résoudre le problème.

          Ce n’est probablement plus d’actualité pour vous Anaëlle mais j’apporte quand même une réponse qui pourrait servir à d’autres lectrices.
          L’onagre, de par sa teneur en acides gras spécifiques, possède une action de type « hormon-like »:comme elle agit sur les hormones, il est fortement déconseillé de la consommer pendant tout protocole faisant intervenir des hormones de synthèse pour ne pas perturber leur action.
          Par ailleurs, il est très difficile (en fait impossible) d’agir sur la qualité du cycle et des ovocytes en si peu de temps. Toute grossesse naturelle ou assistée doit se préparer au minimum 3 mois en avance. Donc la prise d’onagre devrait intervenir 3-6 mois minimum avant un protocole de PMA pour pouvoir avoir une action de fond sur l’équilibre hormonal et la qualité ovocytaire et être stoppée au commencement d’un cycle de PMA quel qu’il soit (même s’il ne s’agit que d’une stimulation).

          Voilà chère Anaëlle. Venez nous donner des nouvelles si vous le souhaitez pour savoir où vous en êtes 🙂

Laisser un commentaire

*