Top 5 des aliments de l’automne pour la fertilité

Automne et fertilité
Automne et fertilité

Participez à ma formation en ligne gratuite

Les 5 clés essentielles pour booster votre fertilité

Régulièrement, vous pouvez assister à mon atelier en ligne 100% gratuit “Les 5 clés essentielles pour booster votre fertilité”. Rejoignez nous !

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais, personnellement, l’automne est ma saison préférée ♡

Ses couleurs chatoyantes, sa lumière, ses journées rétrécies qui donnent envie de cocooner et… ses produits de saison!

Je suis une fan de potimarron, butternut, courge spaghetti, panais, topinambour, rutabaga… Sans parler des pommes, des poires, des coings, des châtaignes…!

Cerise sur le gâteau, malgré le déclin de l’ensoleillement, tous ces aliments nourrissants dont regorge l’automne peuvent nettement contribuer à revitaliser votre fertilité.

Or, pour peu qu’on y prête un peu attention, nos organismes se dirigent naturellement vers des produits de saison. Comme les températures chutent, nous sommes naturellement plus attirés par des glucides complexes et des légumes-racines qui vont soutenir notre système immunitaire et notre vitalité.

Alors pourquoi ne pas mettre dès à présent au menu ces aliments revigorants pour le moral et la fertilité?

Dans cet article, je vous livre mes 5 préférés à accommoder à toutes les sauces pour stimuler votre vitalité et booster votre fertilité ☺︎

1. La courge (citrouille, potiron, potimarron…)

Courge et fertilité

La courge est l’un des trésors de l’automne pour une bonne fertilité.

C’est une bonne source de fibres qui contribuent à l’équilibre hormonal.

Elle renferme également une teneur intéressante de beta-carotène qui participe à la fabrication d’ovules de bonne qualité. Le béta-carotène est un anti-oxydant connu pour protéger le système reproducteur des dommages causés par un excès de radicaux-libres (maladies, mauvaise alimentation, stress, inflammation ou vieillissement). Des études ont également montré qu’il contribuait à une production naturelle de progestérone et soutenait la qualité des spermatozoïdes.

La courge est délicieuse en soupe, en purée voire en flan salé ou sucré!

Vous pouvez même l’essayer en dessert dans un gâteau au chocolat où elle apporte beaucoup de moelleux et des sucres naturels, ce qui permet de réduire l’apport de matière grasse mais surtout de sucre (et de faire manger incognito des légumes aux enfants récalcitrants ☺︎).

Ne jetez plus les graines, ce petit trésor! Elles sont, notamment, riches en zinc qui stimule la libido et la production de sperme. Le zinc permettrait également, selon certaines études, de diminuer le risque de fausse-couches à répétition.

Après avoir épluché et coupez votre courge, récupérez les graines puis retirez-en les filaments et les restes de chair. Lavez-les, essuyez-les dans un linge propre et laissez-les sécher une nuit dans un endroit chaud et sec (un four préchauffé à 100°C puis éteint par exemple). Le lendemain, préchauffez votre four à 160°C. Puis étalez les graines sur une plaque de cuisson avant de les enfourner pour les cuire une trentaine de minutes, jusqu’à ce qu’elles prennent couleur sans brûler.

Il est possible de diminuer encore la température du four pour conserver un maximum de nutriments. Dans ce cas, faites cuire plus longtemps jusqu’à ce qu’elles soient croquantes.

Salez-les légèrement, épicez-les aussi si ça vous dit (cumin, chili, curcuma, paprika…) et servez-les en apéritif à la place des cacahuètes ou dans une salade ou sur une soupe pour apporter du croustillant. C’est délicieux, ça change et c’est très nutritif!

Vous pouvez les conserver facilement dans un bocal hermétique

2. La courge butternut

Butternut et fertilité

Une de mes courges préférées tant elle est douce et veloutée!

En forme de poire et d’une peau orange pâle, elle appartient à la famille des cucurbitacées également et ressemble à la citrouille en plus raffinée, je trouve!

Elle est également riche en fibres et en caroténoïdes, qui soutiennent une bonne fertilité.

Elle est faible en calories mais contient des glucides complexes qui fournissent une énergie durable au cours de la journée.

C’est notamment un excellent choix d’aliment pour celles qui souffrent du syndrome des ovaires polykystiques, qui ont envie de féculents mais qui doivent privilégier des sources saines de carbohydrates dans leur alimentation.

Vous pouvez l’accommoder de différentes manières: en velouté, en purée, en légumes sautés au wok dans de l’huile de coco, dans des currys voire même en sauce délicieuse pour des pâtes (complètes et bio bien entendu!) dont petits et grands raffolent! 

Cliquez ici télécharger la recette express de pâtes à la sauce à la butternut 😋

3. La patate douce

Patate douce et fertilité

Il existe une patate saine que vous pouvez inclure régulièrement dans votre alimentation fertiligène sans culpabilité et avec autant de plaisir que sa voisine plus pâlotte: c’est la patate douce!

En effet, si je ne recommande pas les pommes-de-terre pour soutenir la fertilité (pour la gestion de la glycémie et leur potentiel toxique), je ne peux que vous encourager à manger des patates douces (ou yams) à chair orangée qui sont, elles, un excellent aliment fertiligène!

Elles sont riches en hydrates de carbone rassasiants, en fibres, en vitamine C (si vous la faites cuire à la vapeur douce), en vitamines B, en caroténoïdes, en fer et en calcium.

Cuisinez-la comme vous le feriez de pommes-de-terre: sautées, en purée, dans les soupes voire même en frites au four avec un peu de paprika et de poudre d’ail ou encore en chips déshydratées au four à basse température pendant plusieurs heures!

4. La canneberge

Canneberge et fertilité

Depuis quelques années maintenant, les canneberges (ou cranberries dans leur version originale anglophone) ont fait leur apparition chez nous. Ces petites baies tout droit venues du Canada et des Etats-Unis atteignent leur maturité à l’automne, ce qui explique pourquoi on n’en trouve qu’à partir d’octobre sur les étals et pour une courte période.

Véritable anti-oxydant, la canneberge est un super-aliment de l’automne pour les hommes et les femmes.

C’est une excellente source de vitamine C pour la santé des gamètes (ovules et spermatozoïdes) et une bonne production de glaire cervicale saine.

Elle est également connue pour aider à lutter contre les infections urinaires comme elle contient des composants qui empêche la bactérie E-coli responsable de la grande majorité des cystites, de s’accrocher aux parois de la vessie.

Les infections du tractus urinaires ne sont, certes, pas une cause directe de problème de fertilité. Mais les douleurs et la gène ressenties peuvent influencer négativement l’envie de faire l’amour, d’où une baisse des chances de concevoir. Et ce, d’autant plus que les crises sont récurrentes, ce qui, de surcroit, peut générer des tensions au sein du couple, rendant le climat encore plus rarement propice pour faire un bébé ☹…

On peut la manger fraîche, entière ou en jus, l’accommoder dans des gâteaux (excellents les muffins canneberge-amande ☺︎) ou encore en condiment/sauce pour accompagner une viande.

5. La pomme

Pomme et fertilité

La pomme est l’un de mes fruits préférés pour la fertilité.

Pauvre en calories et avec un faible index glycémique, c’est un excellent choix de collation pour tous les hommes et les femmes qui ont besoin des bénéfices nutritionnels du fruit sans l’excès de sucre.

La haute teneur en fibres des pommes participent au maintien d’une bonne glycémie et à l’élimination naturelle des oestrogènes en excès qui peuvent affecter la fertilité.

Les 2/3 des fibres de la pomme sont contenues… dans la peau! D’où ma recommandation insistante (!!) de les acheter impérativement bio (la pomme étant l’un des fruits les plus pollués par plus de 50 traitements dans l’agriculture conventionnelle…) et de les consommer avec leur peau, sans quoi vous perdez nombre de ses bénéfices.

Elle est délicieuse crue, cuite au four et arrosée d’un filet de miel, râpée dans une salade ou revenue dans un peu d’huile de coco (ou d’olive) pour accompagner une viande ou du boudin (bio!).

L’Automne et votre fertilité

Automne et fertilité

Manger de saison est une manière facile d’influencer positivement votre fertilité.

Or, les nutriments spécifiques des produits de l’automne soutiennent directement la fertilité en aidant l’organisme à lutter contre le stress et l’épuisement, 2 facteurs très fréquemment rencontrés chez les personnes qui souffrent de problèmes de fertilité.

Alors considérez les différents aliments présentés dans cet article comme des soutiens de choix dans votre voyage vers bébé!

Mettez-les très souvent au menu, accommodez-les à votre guise (en privilégiant les modes de cuissons sains) et n’hésitez pas à tester également les autres produits de saison (comme les champignons, riches en protéines végétales notamment!).

Et n’oubliez pas de consommer bio autant que possible ;-).

Si vous avez des astuces ou des recettes à partager, c’est juste en dessous, dans les commentaires ☺︎

Laisser un commentaire

*