DHEA, qualité ovocytaire et réserve ovarienne

Fertilité et DHEA
Fertilité et DHEA

Participez à ma formation en ligne gratuite

Les 5 clés essentielles pour booster votre fertilité

Régulièrement, vous pouvez assister à mon atelier en ligne 100% gratuit “Les 5 clés essentielles pour booster votre fertilité”. Rejoignez nous !

Vous approchez ou vous avez dépassé la quarantaine et vous rencontrez des difficultés à tomber enceinte que ce soit naturellement ou via une PMA?

Alors vous avez sûrement entendu dire que la faute était probablement imputable en grande partie à la qualité et à la quantité de vos ovocytes comme il s’agit de la principale cause d’infertilité liée à l’âge (mais pas que…!).

Peut-être aussi souffrez-vous d’une insuffisance ovarienne précoce génétique ou suite à un traumatisme ou à un lourd traitement?

Quelle que soit votre situation, on a dû vous parler de DHEA lors de vos consultations de fertilité ou bien vos propres recherches vous ont vous-même conduit à l’évoquer avec le spécialiste qui vous suit.

Dans cet article, je souhaite faire le point avec vous sur cette hormone de jeunesse, les bénéfices qu’elle peut vous offrir pour votre projet bébé mais également certaines mises en garde à son utilisation.

Qu’est-ce que la DHEA?

DHEA

La DHEA (DéHydroEpiAndrostérone) est une hormone stéroïdienne androgène produite principalement par les glandes surrénales mais également, dans une moindre mesure, par les ovaires, les testicules et le cerveau.

C’est ni plus ni moins que l’hormone la plus abondante du corps humain!

Elle est dérivée du cholestérol (d’où l’importance capitale de consommer des bons gras pour favoriser sa synthèse par notre corps) et constitue le précurseur des hormones sexuelles (testostérone chez les hommes, oestrogènes et progestérone chez les femmes).

Elle possède plusieurs niveaux d’actions:

  • d’une part, elle agit sur la fatigue chez les personnes en manque de DHEA
  • d’autre part, elle soutient la fertilité, le vieillissement, la fonction immunitaire et la communication intercellulaire.

Elle montre un pic naturel entre 20 et 30 ans et décline ensuite de 20% par décennie après ça.

Ses effets ont été découverts en 1994 aux Etats-Unis par une équipe de recherche dirigée par le Professeur Samuel Yen. Elle a, à l’époque, largement suscité l’intérêt pour ses propriétés anti-âge et l’on voyait en elle une véritable hormone de jouvence permettant de vieillir tout en restant jeune. Pourtant elle n’a en réalité d’intérêt que chez les personnes qui en manquent et dont la santé est défaillante. Inutile donc de se supplémenter si vos taux sont corrects et/ou si votre état de santé est correct.

A l’heure actuelle, on trouve de la DHEA bio-identique (synthétisée à partir du yam – ou igname – sauvage) en pharmacie mais aussi dans de nombreux magasins naturels ou encore en ligne. C’est un moyen très largement usité de nos jours pour corriger les faibles taux de DHEA chez les femmes et les hommes lorsqu’ils prennent de l’âge.

DHEA et fertilité

DHEA fertilité

La DHEA peut en effet améliorer votre potentiel fertile et, ce, à plusieurs niveaux.

Elle peut contribuer à augmenter les chances de réussite en grossesse naturelle mais également en PMA.

Par exemple, une supplémentation de 12 semaines à hauteur de 75mg quotidiens de DHEA micronisée avant un protocole de stimulation dans le cadre d’une FIV a significativement montré une nette amélioration de la fonction ovarienne chez les femmes femmes qui d’ordinaire répondaient peu à la stimulation (1).

Par ailleurs, une supplémentation de 12 semaines à hauteur cette fois-ci de 50mg quotidiens de DHEA a également montré des résultats prometteurs chez des femmes qui là encore répondaient peu à la stimulation et avaient expérimenté de précédents échecs de FIV: meilleur développement embryonnaire (55% vs 30%), meilleur taux de grossesse (61.8% vs 35.71%), meilleur taux de survie à la naissance (53% vs 14.28%) (2).

Des supplémentations similaires ont également permis d’augmenter les taux de grossesse et de réduire les taux de fausses-couches chez des patientes présentant une faible réserve ovarienne (3), et plus généralement chez des femmes présentant plusieurs troubles de la fertilité incluant l’âge (4).

La DHEA permettrait également d’améliorer les profils hormonaux (augmentation des taux d’AMH, oestradiol et progestérone) (5, 6, 7) mais également la réceptivité de l’endomètre (8).

De plus, elle stimulerait l’activité des mitochondries (les usines énergétiques de nos cellules qui agissent directement sur la qualité ovocytaire et les divisions cellulaires) (9) et elle montrerait également des actions anti-inflammatoires et hypolipémiantes (10).

Est-ce que je manque de DHEA?

Déficit en DHEA?

Le plus simple (et le plus sûr) reste bien entendu de faire établir un dosage sanguin par prescription médicale.

Mais avant d’en parler avec le médecin qui vous suit, voici quelques pistes fournies par le Dr Dominique RUEFF pour identifier un éventuel déficit en DHEA (11):

  • Vous êtes anxieuse ou triste, sans raison
  • Vous êtes trop fatiguée par rapport à votre âge et votre activité
  • Vous avez tendance à prendre du poids, sans raison
  • Vous avez de la cellulite, les muqueuses trop sèches
  • Votre libido est en berne (possible déficit parallèle en testostérone pour les deux sexes également)
  • Votre pilosité diminue, en particulier sous les bras et sur le pubis
  • Vos muscles se relâchent
  • Votre mémoire faiblit sans raison (possible déficit parallèle en prégnénolone).

Si vous vous retrouvez dans une ou plusieurs de ces affirmations, alors il serait judicieux de demander un dosage de votre DHEA et, si les analyses révèlent que vous en manquez,  de vous supplémentez jusqu’à atteindre les taux physiologiques d’une femme de 30 ans.

DHEA et amélioration de la qualité ovocytaire

Symbole de fertilité

Aujourd’hui, plus d’un tiers des spécialistes et cliniques de fertilité ont recours à la prescription de DHEA chez les femmes qui montrent un faible taux d’AMH (hormone anti-müllérienne) et une faible réserve ovarienne due à l’âge ou une insuffisance ovarienne précoce (12)(13).

Des études ont montré que la DHEA permettait d’améliorer l’environnement androgénique folliculaire augmentant ainsi la production de follicules (14).

Si l’on est familier avec le rôle des oestrogènes et de la progestérone dans la fertilité et la reproduction, on commence seulement à comprendre le rôle et l’importance des androgènes. Or la production d’androgènes diminue notablement avec l’âge à la fois chez les hommes mais également chez les femmes. Or, les hormones androgènes sont capitales chez les femmes pour leur sexualité d’une part mais également pour leur fertilité comme elles contribuent à la production de glaire cervicale et offre un environnement ovarien plus propice à la maturation folliculaire.

En outre, en plus d’améliorer le développement des follicules, des taux élevés d’androgènes montrent un effet rajeunissant sur les ovaires et contribuent à augmenter la qualité et la quantité des ovocytes dans les traitements contre l’infertilité (15).

De nombreuses recherches ont également réussi à mettre en évidence qu’une supplémentation en DHEA permettait d’améliorer la qualité embryonnaire, d’augmenter les chances de succès des FIV et pouvait contribuer à réduire les aberrations chromosomiques conduisant à des fausses-couches chez les femmes qui présentaient une faible réserve ovarienne (16)(17) (cf. plus haut pour plus de détails). 

Comment utiliser la DHEA?

DHEA: mode d'emploi

D’ailleurs, votre médecin lui-même se doit de faire régulièrement vérifier votre taux de DHEA pour ajuster la posologie en conséquence au cours du traitement. Si ce n’est pas le cas, discutez-en avec lui pour assurer un monitoring mensuel et voir comment réagit votre corps.

Ne prenez pas de DHEA si vous souffrez d’un syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) comme la plupart des femmes qui en sont atteintes montrent déjà des taux trop élevés d’androgènes.

La plupart des femmes prennent en général une complémentation entre 50 et 75mg par mois pendant 1 à 4 mois. Mais une fois encore, pas d’auto-médication car cette complémentation doit impérativement s’effectuer sous contrôle médical.

Quant à la sécurité d’usage du produit, le professeur Baulieu, qui a été l’un des premiers à étudier cette hormone en France, a déclaré « Par précaution, on n’en prescrit pas à un patient qui a un cancer du sein ou de la prostate… Et on a peut-être tort d’ailleurs, mais on s’abstient car certaines vieilles théories prévalent toujours».

On note certains légers effets secondaires à la prise de compléments de DHEA tels qu’une peau plus grasse, de l’acné ou encore une augmentation de la transpiration.

Plus positivement, vous pouvez également expérimenter un regain d’énergie et une meilleure libido ;-).

Mais soyez patiente et donnez-vous un peu de temps pour que votre organisme s’habitue à ce nouvel apport de DHEA et voyez avec votre médecin pour d’ éventuels ajustements si les effets indésirables sont trop incommodants.

En conclusion, en parallèle à la prise d’antioxydants (CoEnzyme Q10 Ubiquinol, Phycocyanine NaturaBlue, vitamine C etc…) et à une alimentation fertiligène, une complémentation en DHEA apparaît comme une option intéressante à considérer avec votre médecin pour augmenter la santé des ovocytes que l’on cherche à concevoir naturellement ou via un parcours PMA.

(1) Artini PG, Simi G, Ruggiero M, Pinelli S, Di Berardino OM, Papini F, Papini S, Monteleone P & Cela V. DHEA supplementation improves follicular microenviroment in poor responder patients. Gynecological Endocrinology 2012 28 669–673.

(2) Al-Turki HA. Dehydroepiandrosterone supplementation in women undergoing assisted reproductive technology with poor ovarian response. A prospective case control study. J Int Med Res. 2018 Jan;46(1):143-149.

(3) Fouany MR & Sharara FI. Is there a role for DHEA supplementation in women with diminished ovarian reserve? Journal of Assisted Reproduction and Genetics 2013 30 1239–1244.

(4)  Hyman JH, Margalioth EJ, Rabinowitz R, Tsafrir A, Gal M, Alerhand S, Algur N & Eldar-Geva T. DHEA supplementation may improve IVF outcome in poor responders: a proposed mechanism. European Journal of Obstetrics and Gynecology and Reproductive Biology 2013 168 49–53.

(5) Al-Turki HA. Dehydroepiandrosterone supplementation in women undergoing assisted reproductive technology with poor ovarian response. A prospective case control study. J Int Med Res. 2018 Jan;46(1):143-149.

(6) Gleicher N, Weghofer A, Barad DH. Improvement in diminished ovarian reserve after dehydroepiandrosterone supplementation. Reprod Biomed Online. 2010; 21:360- 365.

(7) Weissman A, Horowitz E, Ravhon A, Golan A, Levran D. Dehydroepiandrosterone supplementation increases baseline follicular phase progesterone levels. Gynecol Endocrinol. 2011; 27:1014-1017.

(8) Çelik Ö, Acet M, İmren A, Çelik N, Erşahin A, Aktun LH, Otlu B, Çelik S, Çalışkan E, Ünlü C. DHEA supplementation improves endometrial HOXA-10 mRNA expression in poor responders. J Turk Ger Gynecol Assoc. 2017 Dec 15;18(4):160-166.

(9) Li CJ, Chen SN, Lin LT, Chern CU, Wang PH, Wen ZH, Tsui KH. Dehydroepiandrosterone Ameliorates Abnormal Mitochondrial Dynamics and Mitophagy of Cumulus Cells in Poor Ovarian Responders. J Clin Med. 2018 Sep 20;7(10). pii: E293.

(10) Weiss EP, Villareal DT, Fontana L, Han DH, Holloszy JO. Dehydroepiandrosterone (DHEA) replacement decreases insulin resistance and lowers inflammatory cytokines in aging humans. Aging (Albany NY). 2011 May; 3(5):533-42.

(11) https://www.lettre-docteur-rueff.fr/dhea-hormone-rajeunit/

(12) Gleicher N, Barad DH. Dehydroepiandrosterone (DHEA) supplementation in diminished ovarian reserve (DOR). Reproductive Biology and Endocrinology : RB&E. 2011;9:67.

(13) Gleicher N. & Barad DH. Dehydroepiandrosterone (DHEA) supplementation in diminished ovarian reserve (DOR). Reprod Biol Endocrinol. 2011 May 17;9:67.

(14) Gleicher N, Weghofer A, Barad DH. The role of androgens in follicle maturation and ovulation induction: friend or foe of infertility treatment? Reproductive Biology and Endocrinology : RB&E. 2011;9:116. doi:10.1186/1477-7827-9-116.

(15)Barad D.H. & Gleicher N. Increased oocyte production after treatment with dehydroepiandrosterone. Fertil Steril. 2005. Sep; 84(3):756.

(16) Barad D. & Gleicher N. Effect of dehydroepiandrosterone on oocyte and embryo yields, embryo grade and cell number in IVF. Hum Reprod. 2006 Nov. 21(11):2845-9.

(17) Zangmo R, Singh N, Kumar S, Vanamail P, Tiwari A. Role of dehydroepiandrosterone in improving oocyte and embryo quality in IVF cycles. Reprod Biomed Online. 2014 Jun;28(6):743-7.

Photo 2 (DHEA): By Edgar181 – Own work, Public Domain, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=3495258

Comments · 28

  1. Bonjour, j’ai 39ans ,iop , fiv1 échec ,taux doestradiol diminue au cour du cycle après stimulation par femara,fsh élève, la dhea est il une solution dans ce cas, merci .

    1. Bonjour Mery,
      C’est à votre médecin ou à un endocrinologue qu’il faut poser la question en priorité, la DHEA étant sur prescription médicale.
      Courage à vous pour la suite <3

    1. Bonjour Lydia,
      Le DHEA devant être impérativement prescrite et monitorée par un médecin, je vous recommande de vous adresser à votre médecin prescripteur pour obtenir une réponse à votre question.
      Bien à vous,
      Estelle.

  2. Bonjour, j’ai 30 ans et je suis à T2 Fiv je prends de la DHEA depuis 3mois! Ça a doublé mon nombre de follicules (de 2-3 je suis passée à 8-9) et je me demandais s’il serait intéressant de continuer à la prendre tout le long de la stimulation ovarienne et le transfère ?
    Merci d’avance pour vos conseils !

    1. Bonjour Naomie,
      Ce sont les médecins qui prescrivent la DHEA donc typiquement, c’est à votre médecin prescripteur (ou au spécialiste qui vous suit) qu’il faudrait poser la question.
      Belle suite à vous!

  3. Bonjour mon gynécologue m’a prescrit de la dhea suite à une insuffisance ovarienne est ce qu’il y a de l’espoir svp j’ai 38 ans

    1. Bonjour Fariza,

      De nombreuses études ont montré un intérêt certain de la DHEA pour stimuler la réponse ovarienne.
      Tout est toujours possible 🙂
      En revanche, faites-vous bien doser votre DHEA très régulièrement suite à sa prise, c’est important!
      Belle suite à vous!

  4. Bonjour, je suis en essai bébé depuis 8 ans. J’ai taux amh bas 0.1 donc pas assez ovocyte pour une fiv. Pouvez-vous me conseiller svp. Es ce que la DHEA pourrai m’aider. Dois je vois avec mon médecin traitant ou ma gynéco. Merci pour votre réponse.

    1. Bonjour Dida,
      Je ne suis malheureusement pas en mesure de vous dire si la DHEA serait une solution à envisager pour vous sachant que toute supplémentation en DHEA doit se faire sous l’égide d’un médecin (gynécologue ou endocrinologue) qui devra vous faire d’abord et avant tout doser votre DHEA, ensuite adapter une posologie au besoin et monitorer l’évolution du taux par dosage sanguin très régulièrement. Ne vous supplémentez surtout pas à l’aveugle au risque de bouleverser votre équilibre hormonal.
      Courage à vous pour la suite <3

    1. Bonjour Samira,
      Votre TSH m’apparaît très haute…?
      Pour la DHEA, c’est uniquement à votre médecin (ou un médecin spécialisé) qu’il faut poser la question comme il faut un monitorage précis du taux de DHEA avant et pendant une supplémentation.

  5. Jai 34 ans et toujours desir bb2, suite a un stress tres fort ma fsh a augmente et mon cycle a bloque , je demande si la prise de dhea aide a baisser le fsh?

    1. C’est plutôt dans la gestion du stress qu’il faudrait trouver une solution. Et le soutien naturel de votre corps à retrouver la voie de l’équilibre. La DHEA n’est pas une pilule magique et elle a des effets secondaires pas toujours souhaitables…

    1. Je suis sincèrement désolée pour vos pertes Nawel.
      Je ne peux pas vous aider sans en savoir davantage sur vous et votre histoire, vos antécédents, votre terrain etc…
      N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez que nous programmions un bilan fertile pour essayer de comprendre pourquoi vous subissez des fausses-couches à répétition.
      Courage à vous <3

  6. Bonjour J ai 27 ans déjà un petit gars de 3 ans obtenu naturellement sans difficilte et une amh à 0,03, pourrais prendre de la dhea ? Je fais régulièrement des kystes fonctionnelles, essai de stimulations n à rien donne.

    1. Bonjour Mila,
      Pour toute prise de DHEA, il faut vous adresser à votre médecin qui lui seul sera apte à vous renseigner après un dosage de votre DHEA.
      Mais à 27 ans, être déjà en insuffisance ovarienne reste très rare…
      S’est-il passé quelque chose dans votre vie qui aurait pu vous impacter profondément au niveau physiologique (un trauma, une maladie, un deuil…?).

      1. Bonjour j ai 33ans je suis en insuffisance ovarienne avec 0,78 amh ,j ai fait 6 insémination et 3 fiv et dernièrement mon médecin m’a dis que la qualité des ovocytes et pas top

        1. Bonjour Samira,
          Si à 33 ans la qualité des ovocytes n’est pas optimale, il y a probablement une profonde détox bien menée à effectuer, en parallèle d’un travail sur la qualité ovocytaire.
          Nous pouvons vous y aider si vous souhaitez programmer un bilan fertile.
          Je reste à votre écoute au besoin.

      2. Bonjour,
        J ai 35, j ai une insuffisance ovarienne depuis 8 ans, pas de règles, les médecins mon dit que c est la ménopause précoce, s’il vous plaît des conseils a me donner? Sache que j ai arrêté mon traitement définitivement a cause d’un mal-être.

        1. Bonjour Linda,
          Tout d’abord sachez que je suis de tout coeur avec vous <3
          Une IOP à 35 ans signifie généralement qu'il y a très probablement un déséquilibre hormonal profond qui n'a pas été adressé.
          Sans en connaître davantage sur vous, je ne peux malheureusement pas vous en dire plus sachant que c'est toute une réforme de votre hygiène de vie et des compléments adaptés et individualisés qu'il vous faudrait. En revanche, si vous le souhaitez, nous pouvons mettre en place un bilan fertile/hormonal pour vous y aider. N'hésitez pas à me contacter au besoin.
          Courage à vous et tout le meilleur!

    1. Bonjour Darifa,
      Tout dépend de l’origine de votre kyste mais attention à un usage trop “commun” de la DHEA qui peut créer plus de torts que de bienfaits si elle est mal utilisée. Demandez conseil à votre médecin prescripteur.

Laisser un commentaire

*