7 étapes pour se préparer avant bébé!

Participez à ma formation en ligne gratuite

Les 5 clés essentielles pour booster votre fertilité

Régulièrement, vous pouvez assister à mon atelier en ligne 100% gratuit « Les 5 clés essentielles pour booster votre fertilité ». Rejoignez nous !

Décider de faire un bébé est une étape excitante dans la vie d’une femme, d’un homme et d’un couple!

On s’apprête à dire oui à un grand chamboulement et à de nombreux sacrifices pour lesquels nous sommes mentalement prêt(e)s à concéder du terrain parce que le désir d’enfant est plus fort que tout.

Mais qu’en est-il de votre corps? Est-il prêt lui à concevoir et à accueillir la vie qui va grandir en lui avant de voir le jour?

Connaissez-vous les étapes importantes pour améliorer vos chances de vivre une belle grossesse et de donner naissance à un bébé en pleine santé?

C’est l’objet de ce billet: aujourd’hui, j’aimerais vraiment mettre en lumière la nécessité de bien se préparer physiquement et physiologiquement avant de vouloir faire un bébé.

Eh, Messieurs, ne partez pas si vite! Vous êtes également concernés par ces conseils simples et de bon sens que nous allons ensemble passer en revue ci-dessous 🙂

Etape 1: Manger mieux!

Manger sainement

C’est la base de tout!

Il va falloir mettre de côté certaines mauvaises habitudes (excès en tout genre, fast-food, plats préparés…) pour les remplacer par de nouvelles nettement plus saines.

Prenez conscience dès à présent que ce que vous mangez n’est pas seulement le carburant de votre organisme mais également ce qui va aider à former votre bébé.

Commencez par choisir une grande variété de produits bio bruts sains, c’est la meilleure chose à faire!

Voici quelques grandes lignes à suivre:

  • Mangez beaucoup de fruits et légumes bio
  • Mangez moins de viande mais de meilleure qualité (bio ou a minima Label Rouge)
  • Mangez moins de produits laitiers mais exclusivement entiers (pas de 0%!), bio, crus et issus de vaches nourries à l’herbe de préférence.
  • Essayez de manger principalement de petits poissons riches en omega 3 (sardines, anchois, maquereaux, harengs…)
  • Mangez des céréales complètes (ou semi-complètes) comme le riz, le quinoa, le millet, le sarrasin…
  • Mangez des aliments riches en fibres à chaque repas (fruits, légumes, légumineuses, graines, oléagineux, céréales complètes, épices…)
  • Evitez le soja sous toutes ses formes et si vous en consommez, prenez exclusivement du soja fermenté et en petites quantités
  • Evitez les sucres raffinés et les jus de fruits en bouteille
  • Buvez beaucoup d’eau de bonne qualité.

Je publierai prochainement un billet plus détaillé sur l’alimentation « fertiligène » (oui c’est un néologisme que j’assume complètement -!!- comme je considère en effet que privilégier certaines catégories d’aliments peut devenir « générateur » d’une bonne fertilité ;-))

Etape 2: Se détoxifier!

Non, ce n’est absolument pas un effet de mode!

Au contraire, ces modes actuelles qui prônent la « détox » à tout prix s’inspirent largement des recommandations faites depuis belle lurette en naturopathie et autres approches holistiques!

Se détoxifier permet à l’organisme de mieux fonctionner en s’allégeant de toxines qui encrassent les organes et enraillent notre belle machinerie. Un foie détoxifié par exemple aura une capacité accrue à éliminer les hormones en excès ce qui contribuera notamment à un meilleur équilibre hormonal et donc à un meilleur fonctionnement de notre système reproducteur.

Sommes-nous nécessairement intoxiqués? A fortiori, nous le sommes tous en accumulant les toxines environnementales (pollutions extérieures/intérieures, plastiques divers, alimentation, cosmétique…) mais également en subissant le stress et le poids des émotions négatives.

C’est pourquoi cette détox doit s’intéresser à la fois au corps et à l’esprit.

Pour cela, suivez le guide!

  • Allégez votre alimentation (pas d’alcool, viande rouge, charcuterie, fromage, sucre raffiné, gluten, mauvaises graisses, additifs…) pendant 3 semaines
  • Prenez en parallèle un complexe de plantes drainantes pour une détox des 5 émonctoires (foie, intestins, reins, poumons, peau) pendant 3 semaines également
  • Evitez (voire supprimez!) les produits ménagers toxiques et favorisez un ménage plus naturel
  • Pareillement, abandonnez tous vos cosmétiques traditionnels et privilégiez des formules plus naturelles
  • Chassez le stress et pensez à RES-PI-RER!
  • Aérez votre habitat quotidiennement pour renouveler l’air intérieur
  • Chassez les émotions négatives et nourrissez-vous de positif (fuyez les journaux télévisés anxiogènes et à la place regardez un(e) film/série comique qui vous fait rire par exemple!).

Cette rubrique à elle-seule mérite un article entier que je vous promets prochainement ;-).

Mais en attendant, commencez déjà à mettre en application ces conseils simples mais efficaces et non seulement vous risqueriez de vous alléger de quelques kilos superflus mais surtout de gagner en énergie et en vitalité!

Etape 3: Bougez! 

velo-a-2

Faire de l’exercice active deux voies naturelles de détoxification: la circulation (sanguine et lymphatique) et la transpiration.

Ca permet également de renforcer la résistance et la puissance du corps ce qui est non négligeable quand on sait que la grossesse et l’accouchement requièrent une force inégalable (personnellement, j’ai vraiment eu l’impression de faire 3 marathons d’affilée à mon 1er accouchement alors que j’étais bien sportive!).

Aussi, pour préparer votre corps à la grossesse, je vous conseille de suivre une activité modérée qui vous plaise, régulièrement, à raison de 30 minutes minimum 3 fois par semaine comme par exemple:

  • Marcher
  • Faire du yoga
  • Danser
  • Zumber (encore un néologisme?!? faire de la zumba vous m’aurez comprise :-D)
  • Faire de la gymnastique (pilates, fitness, aquagym…)
  • Faire du vélo (ou de l’aquabiking!)
  • Courir (à allure modérée)
  • Nager…

Etape 4: Prenez un bon complément multivitamines

Malheureusement, l’alimentation actuelle n’est plus aussi riche en nutriments qu’il y a un demi-siècle en arrière, notamment en raison des modes de production et de l’appauvrissement des sols par une agriculture intensive.

C’est pourquoi, les experts s’accordent à dire que les femmes qui désirent un enfant devraient prendre un complément multivitamines. J’ajouterais « pas n’importe lequel » car tous ne se valent pas et loin de là!

En effet, il est préférable de privilégier des nutriments qui viennent d’aliments entiers parce qu’ils sont plus facilement assimilables et donc utilisables par le corps que des vitamines de synthèse (qui peuvent de surcroit encrasser votre foie!).

Il est important de considérer que certains déficits en nutriments peuvent avoir des conséquences néfastes sur le bon déroulement de votre grossesse et la bonne santé de votre bébé alors que la prévention est facile (pensez notamment à l’acide folique ou plutôt aux folates, sa forme naturelle, qui jouent un rôle crucial dans le développement neuronal de l’embryon — voir cet article pour plus d’infos!).

Un bon complément multivitamines va permettre de vous assurer que vous couvrez bien tous vos besoins en nutriments, ce qui ne vous dispense pas de manger correctement en parallèle n’est-ce pas (cf. étape 1) ;-)!

Etape 5: Travaillez à éliminer les mauvaises habitudes!

arreter-fumer

L’alcool, la cigarette et la caféine (en excès) sont des facteurs qui non seulement affectent la fertilité (et la santé globale) mais qui de toute façon devront être arrêtés pendant la grossesse.

Alors pourquoi ne pas arrêter tout de suite pour préparer le meilleur terrain possible pour votre bébé?

Votre fertilité (à vous et au papa, hein!) n’en sera qu’accrue, votre détox beaucoup plus efficace et le pas à franchir sûrement moins difficile qu’en début de grossesse où les hormones chamboulent déjà beaucoup à elles-seules votre organisme (et vos émotions!).

Alors, quand est-ce que vous arrêtez? Vous pouvez vous engager publiquement dans les commentaires ou sur la page FB de maman-nature si ça peut vous aider ;-). Et on pourra comme ça vous soutenir dans votre belle démarche 🙂

Etape 6: Consultez votre gynécologue en amont!

Je vous conseille de faire un bilan complet (pelvien, mammaire, hormonal et sanguin) chez votre gynécologue avant de vous lancer dans l’aventure «bébé ».

Ca permettra d’identifier les éventuels problèmes qui pourront alors être traités avant toute grossesse pour augmenter la fertilité ou éviter tout risque pendant la grossesse.

Etape 7: Prenez du temps pour vous!

temps-pour-soi

Dans nos vies toujours plus rapides et stressantes, il est important de s’accorder des parenthèses pour se faire du bien, se relaxer et faire diminuer le niveau de stress.

C’est très important pour votre santé physique, psychologique et émotionnelle et c’est un préambule indispensable avant les chamboulements de la grossesse et l’arrivée d’un futur bébé dans votre vie.

Prenez l’habitude de faire des pauses pour respirer à fond, vous recentrer sur l’instant présent (et en profiter davantage par conséquent), apprécier les petits bonheurs de la vie (un lever/coucher de soleil, le sourire d’un passant, le rire d’un enfant, la beauté d’une fleur…), vous offrir des massages  (en institut ou à la maison, entre vous ;-)), vous ressourcer au contact de la nature, faire des relaxations/méditations, sortir avec des amis…

Cette période « préconceptionnelle » est le moment de vous centrer davantage sur vous, d’écouter  plus votre corps, de l’aider à fonctionner mieux pour pouvoir concevoir, accueillir et bâtir le plus beau des bébés.

Alors ne la négligez pas, c’est une chance que vous avez d’en avoir désormais conscience alors que tant de parents sont passés à côté faute d’information et le regrettent à présent.

J’attends vos commentaires pour savoir comment vous avez décidé de vous préparer avant bébé 😉

Comments · 6

  1. Cool ta publication. Je vais m’atteler à chercher une gynécologue qui fait les AAD et lui demander un bilan complet. J’habite à Holtzheim (près de Strasbourg) dans le cas où une personne qui lit mon post peut me conseiller une personne.

    1. Merci à vous Elodie 🙂
      Généralement, je conseille une cure qui va drainer les 5 émonctoires sur 3 semaines et j’aime bien celle de SUPERDIET appelée DRAINAFLORE DETOX (bio) en ampoules parce qu’elle est assez complète.
      Sinon vous pouvez faire par exemple une cure de 3 semaines de chardon-marie (foie), de gel d’aloe vera (intestins), de bouleau (reins), du brossage à sec pour la peau et de l’activité physique au grand air avec des respirations profondes pour les poumons 😉

Laisser un commentaire

*